Trésor de Nature

Compensation carbone & restauration d'écosystèmes

"Redonnons à notre terre ... Préservons l'environnement pour préserver l'humain"

En savoir plus


Trésor de Nature a pour objectif de préserver et de restaurer la biodiversité en France et en Equateur. Pour cela, elle mène diverses actions : sensibilisation des jeunes, création de réserves naturelles, agroforesterie et reboisement.
Locations 1 Locations
Website Website
Location
Location La Ciotat, 13600

Référentiel Zei

0%
Progression
Publier votre profil pour rejoindre le classement
Comprendre ce profil
En savoir plus

Electricité bas carbone

Méthodologie > Coef. 20
0 %
0 %
Part des adresses de l'organisation qui sont alimentées exclusivement avec de l'électricité dite "bas carbone" (solaire, éolien, hydraulique, marin, géothermie, biomasse, nucléaire) ou provenant d'un fournisseur d'énergie dont le mix énergétique ne dépasse pas 50gCO2 / kWh.

Hébergement web vert

Méthodologie > Coef. 10
0 %
0 %
Part des hébergeurs web actuellement utilisés par l'organisation qui sont alimentés uniquement en énergie décarbonnée et qui atteignent un PUE (Power Usage Effectiveness) inférieur à 1.4. Le PUE est l'indicateur utilisé pour qualifier l'efficacité énergétique d'un datacenter, la valeur idéale étant égale à 1. Les hébergeurs web pris en compte concernent l'ensemble des services numériques développés ou utilisés par l'organisation : - Site internet ; - Logiciels ou plateforme SaaS (Software as a Service) ; - Application mobile ; - Stockage de fichiers ; - Service d'email ; - Etc.

Utilisation d'équipements électroniques durables

Méthodologie > Coef. 10
0 %
0 %
Part des ordinateurs, tablettes et téléphones utilisés par l'organisation qui sont loués ou qui ont été achetés d'occasion ou reconditionnés. Si les équipements électroniques utilisés par l'organisation sont également ceux utilisés par les collaborateurs dans le cadre de leur vie personnelle, ils sont acceptés et comptabilisés dans cet indicateur. L'organisation s'engage également à mettre en place les mesures nécessaires pour éviter les doublons de téléphones personnels et professionnels (utilisation de carte double SIM ou de double numéro, remboursement des factures, etc.).

Télétravail

Méthodologie > Coef. 10
0 %
0 %
Part des collaborateurs pour lesquels le télétravail est autorisé au moins 1 jour par semaine (emplois non manuels uniquement). Le télétravail permet d'éviter les consommations énergétiques liées au transport (déplacements domicile-travail des collaborateurs) et aux équipements (double écrans, éclairage, etc.), réduit l'utilisation de ressources nécessaires au bâti (réduction du nombre de postes dans les bureaux) et contribue également au bien-être des collaborateurs. Dans ce cadre, l'organisation s'engage également à former ses collaborateurs aux écogestes numériques (visioconférence sans vidéo, stockage des fichiers en local plutôt que sur le cloud, limitation de l'usage des emails, utilisation du réseau filaire ou wifi plutôt que la 4G, etc.) pour limiter l'impact environnemental de l'utilisation des outils numériques à distance.

Compensation carbone des émissions directes

Méthodologie > Coef. 10
0 %
0 %
Part des émissions carbones dites "directes", c'est-à-dire liées à la fabrication/exploitation des produits et services de l'organisation (scope 1) qui ont été compensées au cours des 12 derniers mois ou du dernier exercice. Ces émissions carbones sont comptabilisées grâce à un bilan carbone et peuvent être compensées via le financement de projets de séquestration du carbone (investissement dans l'efficacité énergétique, les énergies renouvelables, la plantation d'arbres, la restauration d'écosystèmes, etc.).

Emails durables

Méthodologie > Coef. 5
0 %
0 %
Part des fournisseurs utilisés pour les emails de l'organisation exploitant exclusivement des datacenters alimentés en énergie décarbonée et atteignant un PUE (Power Usage Effectiveness) inférieur à 1.4. Le PUE est l'indicateur utilisé pour qualifier l'efficacité énergétique d'un datacenter. La valeur idéale est égale à 1.

Bilan des émissions de gaz à effet de serre

Méthodologie > Coef. 5
0 %
0 %
L'organisation a réalisé au cours des 4 dernières années un bilan de ses émissions de gaz à effet de serre (BEGES) lié à ses activités et met actuellement en oeuvre un plan d'action visant à réduire ses émissions. Cet indicateur prend en compte les émissions carbones directes (scope 1) et indirectes (scope 2 et scope 3). Pour les entreprises de moins de 100 salariés, le BEGES peut être effectué via une solution gratuite en ligne (Fondation Good Planet, Reforest'Action, etc.). Pour les entreprises de plus de 100 salariés, seuls les bilans basés sur le GHG Protocol, le Bilan Carbone® ou la norme ISO 14064 sont acceptés. Pour rappel, le GIEC préconise de réduire de 50% nos émissions d'ici 2030, 80% d'ici 2040 et d'atteindre la neutralité carbone en 2050.

Sensibilisation des collaborateurs à la protection de l'environnement

Méthodologie > Coef. 5
0 %
0 %
Part des collaborateurs actuellement en fonction qui ont été sensibilisés par l'organisation à l'impact environnemental de leurs activités et aux écogestes via des formations et ateliers organisés en interne. Cette sensibilisation peut couvrir plusieurs thématiques (eau, énergie, ressources, impact du numérique...) et a pour objectif de fournir aux collaborateurs des clés de compréhension et d'action visant à réduire leur impact environnemental dans le cadre de leur fonction.

Politique d'achats responsables avec critères environnementaux

Méthodologie > Coef. 5
0 %
0 %
L'organisation dispose d'une politique d'achats responsables rédigée qui intègre des critères environnementaux pour favoriser les solutions et les fournisseurs les plus respectueux de l'environnement (critères de durabilité, labels environnementaux, performance environnementale des fournisseurs, etc.).

Sites équipés pour le tri sélectif des déchets

Méthodologie > Coef. 5
0 %
0 %
Part des adresses de l'organisation qui sont équipées en bornes de collecte pour le tri sélectif des déchets (au minimum déchets ménagers et déchets recyclables). Si l'organisation génère d'autres types de déchets (alimentaires, déchets électroniques, cartouches d'encre, etc.), elle met en place les mesures nécessaires pour trier ces déchets et les envoyer vers des filières de valorisation (compost, méthanisation, recyclage, etc.) adaptées.

Autres engagements RSE

Cette organisation n’a pas souhaité publier d’autres engagements

Ces engagements sont ajoutés librement par l’organisation en complément de ses engagements environnementaux obligatoires vérifiés par Zei. Ils peuvent aussi bien concerner des mesures sociales qu'environnementales et sont à titre déclaratif.