Zei
une nouvelle façon de voir l'écologie !

Retrouvez ici toute l'actualité éco-responsable.

Briquette du Kivu : l’innovation du charbon vert par Murhula Zigabe


par Christy Simon

19-10-2018

Si on vous dit charbon, vous pensez à quoi ? Mines de charbon et charbon de bois, vous avez tout faux ! Zei vous fait découvrir aujourd’hui Murhula Zigabe et son charbon vert, une alternative énergétique écoresponsable et innovante au Kivu.  

Le Kivu, des enjeux écologiques majeurs

Région connue pour les conflits qui s’y déroulent, le Kivu fait également face à des enjeux écologiques majeurs. Faute de moyens pour investir dans l’évacuation des déchets, les familles s’en débarrassent directement dans la rue ! Conséquences ? Les ordures s’amoncellent, accompagnées des problèmes de santé provoqués par l’insalubrité ambiante.

« On dirait du décor ! Ces déchets sont à la base du paludisme et de la diarrhée, principales causes de mortalité maternelle et infantile dans ma région. » Murhula Zigabe, étudiant en philosophie originaire de Bukavu dans le Sud-Kivu, est à l’initiative de l’entreprise innovante Briquette du Kivu. Ses objectifs ? Combattre la pauvreté, réduire les déchets et limiter la déforestation.

 « Le Kivu, ma région est l'une des régions les plus pauvres au monde. Ici, une famille gagne moins de 2$ par jour. 30% de ce montant est dépensé pour l'acquisition de l'énergie de cuisson. Comme conséquence, la famille n'a plus des moyens supplémentaires pour investir dans l'éducation et la santé des enfants. Etre pauvre, c'est aussi manquer quoi payer à la mairie pour évacuer les déchets ménagers. D'où les montagnes de déchets dans les rues de Bukavu ! »

Quand les déchets organiques deviennent ressources

Le charbon vert, à l’inverse du charbon de bois traditionnel, n’a pas besoin de bois pour être produit. Murhula a adopté la solution du charbon écologique après de nombreuses recherches sur internet. C’est à partir de guides explicatifs présents sur le web qu’il a pu réaliser ses premiers tests, en utilisant tout simplement… les déchets organiques trouvés à même le sol !

Pour fabriquer son produit, lui et son équipe d’étudiants ramassent ainsi les ordures de la rue et du marché, qu’ils font ensuite sécher au soleil. En quelques jours, épluchures de banane, de maïs et d’haricots sont prêtes pour passer au four à carboniser, construit spécialement pour le projet par des artisans locaux. Après un peu moins d’une heure de cuisson, une poudre noire est produite, puis mélangée avec de l’eau et enfin moulée jusqu’à l’obtention des fameuses briquettes.

Après une série de tests auprès des habitants, Murhula et son équipe sont convaincus : moins cher pour les ménages et moins toxique à la cuisson pour la santé et l’environnement que le charbon de bois, le charbon vert a de l’avenir en République Démocratique du Congo. Pour le jeune entrepreneur, les avantages ne s’arrêtent pas là. « La déforestation est découragée car chaque année, la R.D.C perd 500 000 hectares de ses forets alors que la forêt du pays constitue le second poumon par laquelle la planète Terre respire. L'autre avantage, la ville est assainie, les maladies telles que le paludisme et la diarrhée sont prévenues, le prix de l'énergie de cuisson est revu à la baisse pour permettre aux familles d'épargner pour la santé et l'éducation de leurs enfants. Des emplois verts sont aussi créés. »

Et si comme nous, vous souhaitez soutenir Murhula et son initiative, retrouvez-le sur facebook, linkedin ou par mail à [email protected]

POUR ALLER PLUS LOIN

Le projet en vidéo sur VOA Afrique

En savoir plus sur le charbon vert