Zei
une nouvelle façon de voir l'écologie !

Retrouvez ici toute l'actualité éco-responsable.

Pourquoi faut-il acheter des vêtements éco-responsables


par Mona Le Maître

26-02-2019

 

Savais-tu que l'industrie de la mode était le 2ème secteur le plus polluant ?!

 

Cependant, depuis quelques années, nous commençons à prendre conscience  des ravages écologiques, sociaux et économiques qui se cachent derrière nos vêtements !

 

Sensibilisé.e et soucieux.se de ta façon de consommer, il est parfois difficile de trouver des réponses lorsque tu t'interroges sur la provenance et la fabrication de tes habits.

 

Afin de faire le point sur l'origine, la qualité et la durabilité des vêtements qui te sont proposés par la fast fashion, on te retrace dans cet article les terribles aventures qu'a connu ton pantalon tout au long de sa conception. 

 

Ton pantalon, ce roi du pétrole

 

 

La plupart des vêtements que tu trouves en grandes surfaces sont faits de fibres synthétiques. Polyester, polyamide, acrylique... Quand on y réfléchit, c'est vrai que ces noms ne sonnent pas très glamour !

 

Sachant que tous ces matériaux proviennent de la pétrochimie, c'est là que tu te dis que la production de ton pantalon a fait couler beaucoup de pétrole et qu'il est à l'origine de  nombreux dégâts environnementaux.

 

Des vêtements qui filent un mauvais coton...

 

 

Si on se penche sur le coton utilisé, ce n'est pas beau à voir non plus. Tout d'abord, sa production nécessite des quantités d'eau astronomiques. À cela vient s'ajouter les multiples produits chimiques utilisés pour intensifier le rendement : engrais, pesticides, herbicides, défoliant, additifs...

 

Tous ces produits toxiques finissent encore une fois dans les sols et dans l'atmosphère. La culture de coton utilise à elle seule 25 % de l'emploi mondial de pesticides ! Sans oublier l'impact sur la santé de la main-d'œuvre qui ne dispose pas des protections nécessaires ! 

 

L'a goute d' eau qui fait déborder le vase

 

 

Ensuite, c'est l'assemblage de ton pantalon qui va prendre le relais de ce marathon infernal. Travaillé et encore travaillé, il va subir de nombreux lavages, bains de chlore, teintures, délavages...

 

Les quantités d'eau nécessaires et souillées par un tas de  produits toxiques finiront dans les cours d'eau qui rejoindront les océans. Il faut compter en moyenne 7 000 litres d’eau pour produire un seul pantalon ! 

 

Nous pouvons également mentionner :

 

- Les quantités ahurissantes d’énergie utilisées pour faire fonctionner les machines et les entrepôts...

 

- L'impact carbone des transports (car oui, ton pantalon est un globe-trotteur et lors de sa création, il a parcouru les 4 coins du Monde.)

 

- La main-d'œuvre exploitée, sous payée et qui met sa vie en danger...

 

- La liste est encore longue, pour au final, que ton pauvre pantalon, qui a une durée de vie moyenne de 35 jours, finisse sa triste vie à la poubelle, comme 80 % des vêtements...

 

Les alternatives

 

 

Excuse-nous ! Ça donne le moral dans les chaussettes, mais c'est la triste réalité de l'industrie du textile qui propose toujours plus de collections à des prix de plus en plus cassés. Cependant, il y a toujours un moyen de t'y opposer et de choisir d'autres voies de consommation :

 

Les friperies

 

C'est la solution qui vient tout de suite à l'esprit ! De plus en plus de magasins de seconde main voient le jour ! Ils sont cependant plus ou moins abordables. Mais si tu cherches bien dans ta ville ou celles environnantes, c'est certain que tu trouveras un magasin dans lequel tu peux chiner quelques fois par an des vêtements qui correspondent à ton style.

 

En plus de te démarquer par des habits uniques et intemporels, tu feras de belles économies ! 

 

Les marques écoresponsables

 

Il existe de plus en plus de marques durables et responsables qui proposent des vêtements de qualité et éthiques. Les prix ne sont pas les mêmes que ceux des grandes enseignes, mais c'est un gage de qualité !

 

Un T-shirt produit dans le respect de l'environnement et de l'Homme ne pourra jamais coûter 4 euros. Par exemple, la marque MayWay propose des vêtements écoresponsables, à la fois biologiques, labellisés GOTS (il s'agit d'une référence mondiale pour évaluer les fibres biologiques) et adaptés aux peaux fragiles. Fabriqués avec des matériaux naturels ou recyclés ! 

 

Repenser sa manière de consommer est indispensable pour modifier ses comportements d'achats lorsqu'il s'agit de l'industrie textile ! Alors quitte à consommer moins mais mieux, autant privilégier des marques engagées et impliquées dans la durabilité !

 

POUR ALLER PLUS LOIN : 

 

5 astuces pour réduire l'empreinte carbone de l'industrie du textile !

4 fibres naturelles végétales à connaître pour s'habiller éco responsable !