Mais aussi ...
Connexion

Zei

Les impacts des sports d'hiver & les alternatives éco-responsables

05-02-2019 - par Mona Le Maître

 

Les sports d’hiver en montagne attirent chaque année de plus en plus de monde. Rien que dans l’hexagone, on dénombre pas moins de 325 domaines skiables.

 

Cependant, ces sports de plein air ont un réel impact négatif sur la montagne et son écosystème.


Tout d’abord, du fait des installations nécessaires à leur pratique (remontées mécaniques, traçage des pistes, constructions de logements…) qui imposent des opérations de défrichement détruisant du même coup durablement des forêts sauvages et l’habitat de centaines d’espèces animales... Un impact environnemental qui est perceptible jusqu’à une distance d’1,5 km autour de la station.

 

D’autre part, du fait la forte fréquentation que ces lieux suscitent chaque année.
Le transport généré par le flux migratoire d’une partie importante de la population vers les stations, ainsi que le réseau de transports principalement autoroutier, est responsable à lui-seul de 50% des émissions carbones liées aux activités sportives de montagne. Sans compter, l’énergie utilisée pour alimenter la station en électricité et en nourriture.

 

"Parce que la neige, elle est trop molle pour moi : c'est trop dur"

 

 

Avec le réchauffement climatique et la raréfaction des neiges, le recours à l’enneigement artificiel est de plus en plus fréquent. Cela induit un gaspillage démesuré en eau et en énergie.


Une étude de la Commission internationale pour la protection des Alpes révélait en 2016 que « 95 milliards de litres d’eau étaient nécessaires pour couvrir de blanc les stations des Alpes », cela représente le volume de 18 095 piscines olympiques ou encore la consommation courante des habitants du Luxembourg pendant 2 ans. Démentiel non ?

 

Ces importants volumes sont en majorité prélevés dans les lacs et rivières, asséchant davantage certains points d’eau et affectant dans le même temps la vie aquatique.

 

"Bon, dans 10 minutes je nous considère comme définitivement perdus"

 


 

Mais non ! Car il existe des stations durables, plus respectueuses des montagnes et qui œuvrent désormais pour la question environnementale.


En effet, depuis quelques années, les initiatives se multiplient : site piétonnier ou transport en calèche, construction d’eco-quartiers, remontées mécaniques 100% alimentée en énergie renouvelable, gestion plus durable des ressources, ramassage des déchets après la saison, sensibilisation des populations…

 

Aujourd’hui certaines d’entre elles installent même des snow park écologiques sans métal, sans recours aux dameuses…
L’association Mountain Riders a créé notamment le label Flocon Vert et répertorie au sein de ses éco-guides les différentes actions des stations engagées.

 

On vous a composé une sélection des 8 stations parmi les plus engagées :

 

-Valberg (Alpes Maritimes)

-Vallée de Chamonix (Haute Savoie)

-Avoriaz (Savoie)

-Auris-en-Oisans (Isère)

-Chamrousse (Isère)

-La Pierre saint-martin (Pyrénées)

-Les Rousses (Jura)

-Châtel (Haute-Savoie)

 

"Quand te reverrais-je ? Pays merveilleux"

 


 

Tu es fan de glisse mais tu veux quand même agir à ton échelle ?
Comme toujours, nous encourageons les petits gestes qui mis bout à bout comptent vraiment !


Alors tout d'abord, on s'équipe bien avec du matos éco-conçu (et oui on va le garder loooongtemps alors autant bien investir). "Elle pique un peu les yeux ta combinaison rose et verte non ?"

 

Adieu fibres synthétiques déversant 2000 particules de plastiques dans l'eau à chaque lavage, substances chimiques, PFC, fourrures animales...

 

On privilégie des marques alternatives comme BLEED, PATAGONIA, PICTURES ORGANIC, ECOALF ou encore NATURAL PEAK.
Leurs combis et vêtements outdoor sont réalisées à partir de matières premières vegan et durables. Tencel, liège, lin, chanvre, coton bio, matériaux recyclés... Autant de technologies pour vous tenir bien au chaud tout en respectant l'environnement.

 

On est prêts ?

 

Tout shouss ! Direction l'une de nos stations eco-responsables référencées juste au dessus : la voiture est pleine de co-voitureurs que tu as embarqué sur ton passage (et de bagages à ne plus pouvoir dépasser la tête...).

 

Arrivé sur place, on gare la voiture et on évite de la toucher jusqu'à la fin du séjour : nous t'encourageons à parcourir la station à pieds (allez, on est là pour faire du sport...) ou à privilégier autant que possible les navettes !

 

Une fois les skis chaussés sur la poudreuse, on évite de pratiquer le hors-piste qui perturbe le monde animal qui fourmille encore aux abords des pistes et surtout, on prévoit tous les accessoires zéro déchets indispensables au pique-nique du midi : lunchbox, couverts inox et gourde ou encore le bee's wrap d'Abeillons pour les amateurs de sandwichs.

 

"On sent bien le goût du gras, ça passe pas inaperçu"

 

De retour au chalet, on se régale avec le menu : ne nous mentons pas, que serait un séjour à la montagne sans un bon repas aux spécialités savoyardes ?

 

On vous propose des recettes pour des alternatives 100% végétales et gourmandes :

 

La Raclette végane

La Fondue végétale

 

Bon, "je sens que je vais conclure" là-dessus !

 

POUR ALLER PLUS LOIN :

 

Don pour le nettoyage des déchets en montagne

Des coffrets cadeaux de séjour écolos en montagne

 

Derniers articles