Mais aussi ...
Connexion

Zei

DDM et DLC : Lutter contre le gaspillage alimentaire ?

10-11-2020 - par Julie Robert

 

Les dates de péremption sont responsables de 20 % du gaspillage alimentaire des foyers français.*

Pour diminuer ce chiffre, nous allons vous expliquer la différence entre "date limite de consommation" (DLC), et "date de durabilité minimale" (DDM).

 

Le gaspillage alimentaire en quelques chiffres

 

Selon l’agence de la transition écologique (ADEME), 10 millions de tonnes d’aliments consommables sont jetées chaque année en France.

Chaque Français jette en moyenne 30 kg d’aliments consommables par an, c'est l’équivalent d’un repas par semaine

Ce gaspillage a un coût non seulement écologique mais également économique car il correspond à 100 euros par an et personne. **

 

 

 

 

La "date limite de consommation" (DLC) 

 

Lorsqu’il est écrit sur un produit “date limite de consommation” ou “à consommer jusqu’au”, cela signifie que le produit ne doit pas être mangé une fois la date dépassée. En effet, il est alors considéré comme périmé et il peut représenter un danger pour la santé. 

Cette mention est souvent indiquée sur les produits frais, réfrigérés et périssables tels que le lait, les oeufs, les plats cuisinés, la viande.

 

Pour éviter le gaspillage de ces aliments, il faut respecter les consignes indiquées comme “consommer sous 3 jours après ouverture” ou congeler le produit pour augmenter sa durée de vie. 

 

 

 

 

La "date de durabilité minimale" (DDM)

 

Quand il y a indiqué “date de durabilité minimale” ou “à consommer de préférence avant le” sur un produit, cela signifie qu’à partir d’une certaine date le produit peut perdre des qualités gustatives, physiques ou nutritives, mais il n’y a peu ou pas de risques pour la santé.

Ces produits sont des aliments peu périssables comme les produits secs (pâtes, riz, céréales) et B.

 

Pour que le produit reste consommable, il doit avoir été conservé en fonction des indications présentes sur l’étiquette (dans un endroit frais et sec par exemple). Une fois ouvert, le produit est considéré comme frais et il faut suivre les conseils du type "manger dans les trois jours qui suivent l’ouverture” (c’est le cas notamment pour les conserves).

 

Si la DDM est dépassé et que vous avez des doutes sur le produit concerné, il vous suffit de l’observer, le sentir et le goûter. Il ne faut pas oublier que La DDM est une date indicative et que vous avez donc peu de risques à goûter cet aliment.

 

 

Nos conseils pour réduire le gaspillage alimentaire au quotidien

 

 



Pour aller plus loin : 



Sources : 

 * https://www.science-et-vie.com/nature-et-enviro/gaspillage-alimentaire-la-faute-aux-dates-de-peremption-49108 

** https://www.qqf.fr/infographie/39/mieux-manger-moins-gaspiller-moins-polluer 

https://toogoodtogo.fr/fr/movement/households/comprendre-etiquette-dates-peremption