Mais aussi ...
Connexion

Zei

5 écogestes en télétravail

12-11-2020 - par Julie Robert

En cette année un peu spéciale, le télétravail a convaincu de nombreux Français, 62% des salariés français souhaitaient faire plus de télétravail après le premier confinement.*

 

Le télétravail a bien des avantages, c’est un nouveau rythme de travail plus adapté et écologique

  • Diminuer la fatigue 

  • Limiter nos déplacements, cela permet donc de réduire nos émissions de gaz à effet de serre lié au transport 

  • Meilleur équilibre entre la vie professionnelle et personnelle

Mais qui dit télétravail, dit augmentation des réunions visio et du temps passé sur son ordinateur, et ce n’est pas sans conséquence sur l’environnement car il a été estimé que le numérique est responsable de 4% des émissions de gaz à effet de serre mondiales !

 

Voici donc quelques astuces pour limiter son impact numérique en télétravail.



Trier ses mails 

 

Vous avez sûrement déjà entendu cette astuce mais il est (très) important de faire le tri de sa boîte mail. En effet, tous les mails reçus sont stockés dans des datacenters, qui génèrent énormément de chaleur et qui doivent être refroidis en permanence par la climatisation.

 

Pour limiter l’impact de ces serveurs vous pouvez notamment : supprimer les mails inutiles, vous désabonner des newsletters que vous ne lisez plus (sauf la nôtre qui est tooop) et bien évidemment, vider votre corbeille.

 

Supprimer 30 mails équivaut à économiser 24h de consommation d’une ampoule**, alors on s’y met tous ! 

 

 

Alléger les échanges de mail 

 

Eh oui, garder ses mails ça pollue mais les envoyer aussi ! En effet, un mail fait en moyenne 15 000 km avant d’arriver à destination. 

 

Pour limiter leur impact, vous pouvez :

  • Réduire la taille de vos pièces jointes 

  • Cibler et limiter le nombre de destinataires : multiplier par 10 le nombre de destinataires d’un mail, c’est multiplier par 4 son impact environnemental.***

  • Pour les échanges internes, privilégier les messageries instantanées.



 

Limiter les réunions en ligne

 

En télétravail le nombre de réunions en visio augmente, mais savez-vous que ses réunions polluent énormément ? 

 

Pour être plus précis, c’est la vidéo qui pollue ainsi en utilisant seulement l’audio vous consommez moins de bande passante qu’en utilisant la vidéo. En effet, le flux en audio consomme 1 000 fois moins de bande passante que la vidéo (Décisions Durables, 2020)

 

Chez Zei, on essaye de limiter l’utilisation de la vidéo, pour cela on se dit rapidement bonjour en vidéo avant d’éteindre la caméra et de continuer la réunion uniquement avec le son. 

 

 

Utiliser le Wifi plutôt que la 4G

 

Lorsque vous êtes en télétravail, que ce soit pour le téléphone ou l’ordinateur, il est préférable d’utiliser la wifi, qui utilise moins de réseaux que la 4G.

 

 

Mettre les sites fréquemment consultés en favoris

 

En moyenne, nous réalisons chaque année 950 recherches par personne, ce qui correspond à l’émission de 287 600 tonnes équivalent CO2.****

 

Nous utilisons internet quotidiennement, sans forcément se rendre compte que nos recherches ont des conséquences sur notre environnement !

 

L’impact d’une recherche est lié au temps de recherche et au nombre de pages consultées.

Les GES sont divisés par 4 si on se rend directement sur le site, pour cela vous pouvez consulter l’historique, créer des favoris, taper l’URL exacte ou utiliser des mots-clés précis dans les moteurs de recherche.

 

 

Pour aller plus loin : 


Sources:

*https://www.forbes.fr/management/les-francais-prennent-gout-au-teletravail/

**https://blog.auroremarket.fr/vider-sa-boite-mail-un-geste-eco-responsable/ 

***https://agirpourlatransition.ademe.fr/particuliers/bureau/bons-gestes/10-bons-gestes-numeriques-teletravail 

**** http://multimedia.ademe.fr/infographies/infographie-travail-ademe-logo-qqf/