Des foyers de cuisson améliorés contre la déforestation

reforestation

Image de couverture

In a nutshell :


Avec l’augmentation importante de la population du Burkina Faso, les besoins en bois à usage de cuisson explosent et ont un effet dévastateur sur l’environnement. Dans le département de Nobere, cette pression se fait notamment dans le Parc National Kaboré Tambi, qui, par sa biodiversité et son écosystème, représente une réserve naturelle primordiale au cœur de l'Afrique occidentale.

La cuisson des aliments se fait à l’aide des traditionnels foyers 3 pierres, très gourmands en bois. En permettant une diminution de la consommation de bois par la diffusion de foyers améliorés, nous diminuons non seulement la pression sur la forêt, mais aussi le temps passé par les femmes qui parcourent parfois jusqu’à 15 km à pieds pour collecter du bois, et les dépenses des ménages, dont environ une moitié vit en dessous du seuil de pauvreté.

Les cuiseurs sont fabriqués à Ouagadougou et chaque distribution se fait dans le cadre d'un suivi personnalisé des bénéficiaires. Nous estimons le coût global d'un cuiseur à 6€.

6 € = un cuiseur pour une famille et de 1 à 2 kg de bois épargnés chaque semaine !

Pictures


Why is it awesome ?


Afin de viser un impact maximum et durable :

 
Nous sensibilisons sur les marchés et dans les écoles sur le rôle de l’arbre et de la forêt et faisons la promotion des foyers améliorés.

 
Nous permettons l’acquisition des foyers « à tempérament », jusqu’à 4 échéances, en partenariat avec des groupements de femmes qui nous aident dans les recouvrements et le suivi de la bonne utilisation des foyers dans les ménages.

 
Nous favorisons le renouvellement des foyers par leur reprise dès la première année d’utilisation. Ainsi, l’abandon des foyers hors d’usage n’a plus lieu et par le réemploi ou le recyclage, nous réduisons la consommation de matières premières affectées à leur fabrication.

Where does the magic happens ?


The team :


KILIMANJAR'HOPE

Ecosystems restoration

5
clap(s)

L’amélioration des conditions de vie des plus défavorisés en Afrique doit plus que jamais faire face au défi majeur du dérèglement climatique et de ses multiples conséquences.

Parce que les meilleurs acteurs du développement sont les bénéficiaires eux-mêmes, Kilimanjar'hope travaille en étroite collaboration avec des associations locales et avec les groupements de paysans, femmes productrices, artisans, parents d'élèves...