Zei
A fresh look at ecology.

Find out all the eco-friendly news.

Se déplacer responsablement : un enjeu crucial


by Axel Boukriche

04-12-2019

     

Dans l’émission des gaz à effet de serre, le transport se place deuxième, derrière la production d’énergie et électricité. Près de trois quart de ces émissions dues au transport sont générées par la route : camion, voiture, bus…Malgré les tentatives de régulation et les innovations, les émissions de CO² des transports ne cessent d’augmenter, découlant logiquement du nombre croissant de véhicules en circulation ainsi que du volume des échanges commerciaux.

 

Voici quelques pistes de solutions pour réduire son impact lors de ses déplacements

 

 

 

 

Il faut tout d’abord préciser que tous les déplacements ne sont pas identiques: déplacements personnels domicile-travail, marchandises, déplacements commerciaux…Mais il existe des alternatives.

Par exemple, pour des déplacements courts, ne pas opter pour la voiture ! La marche à pied, le vélo ou encore les trottinettes électriques sont de très bonnes alternatives pour couvrir de courtes distances, bien plus pratiques et écologiques que la voiture (sauf si elle est électrique !). Les transports en commun également.

Et, bien sûr, on ne le répétera jamais assez : privilégier le train ou le co-voiturage plutôt que l’avion pour les trajets longs.

 

 

 

 

Comment intégrer une démarche d’éco-mobilité au sein de son entreprise ?

 

Pour une entreprise, il y a plein de façons de réduire l’impact des déplacements nécessaires à son activité. Tout d’abord, sensibiliser ses salariés et parties prenantes aux solutions listées ci-dessus. 

Sensibiliser mais aussi inciter : de plus en plus d’entreprises prennent en charge le remboursement des frais de transports en commun (au-delà des 50% légaux) ou récompensent ceux qui viennent en vélo (par exemple, via le paiement d'une indemnité kilométrique vélo exonérée de cotisations sociales). Le mieux reste encore de ne pas effectuer de déplacements plus que nécessaire. Pour cela, le télé-travail ou le recours aux visio-conférences sont les meilleures solutions.

Si des déplacements réguliers sont nécessaires, acquérir une flotte de véhicules propres comme véhicules de fonction pour ses employés permet de réduire considérablement l’impact carbone lié à leurs transports.

 

 

 

De nombreux prestataires permettent d’allier mobilité et écoresponsabilité (et de progresser sur son profil Zei !) :

 

Cityscoot propose des scooters électriques en libre-service. Rien de plus facile : il suffit de repérer un de ces scooters sur l’application, le déverrouiller et rouler.

 

Pour aller au travail, rien de tel que partager le trajet en co-voiturage. Pour cela, Scity.coop propose, via son projet Ridygo, un service de co-voiturage en temps réel qui met en relation les usagers effectuant des trajets similaires et lutte en faveur de la mobilité inclusive, pour ne plus faire des déplacements un frein à l’emploi.

 

MyPangée donne la possibilité de louer et déployer une flotte de vélos et trottinettes sur les sites pour offrir une solution de mobilité durable à ses collaborateurs. 

 

 

Étant un enjeu central, le gouvernement souhaite que les entreprises optimisent les déplacements professionnels. Tel est l’objectif des PDE (plan de déplacement des entreprises): valoriser la mobilité durable. De nombreuses aides très incitatives sont disponibles: réduction d’impôts pour les entreprises mettant à disposition une flotte de vélos, exonérations de cotisations sociales etc...

 

Pour aller plus loin :

 

Les alternatives à la voiture individuelle

Ecomobilité : 4 réflexes à avoir pour réduire son impact carbone