Zei

Mais aussi ...

Comment et pourquoi bien choisir son/sa responsable RSE ?

17-03-2021 - par Alice Perretta

 

Si votre société n’a pas de département dédié à la RSE, il est essentiel de choisir un.e responsable chargé.e de la politique sociétale de l’entreprise.

 

Depuis l’adoption de la Loi Pacte, toutes les entreprises françaises doivent prendre en considération les enjeux sociaux et environnementaux dans leur activité.

 

Recruter ou désigner un.e référent.e en interne

La plupart des grosses structures possèdent en interne un département RSE. Cependant, dans la majorité des entreprises, il faut désigner une ou plusieurs personnes.

 

Si aucun recrutement n’est possible, vous pouvez choisir de nommer directement une personne de votre équipe en tant que référent.e RSE

 

 

 

La RSE, avant tout un travail d’équipe !

Organiser des ateliers, repenser la manière de travailler, développer des projets font partie de ses missions. Mais le/la responsable RSE se retrouve parfois face à des difficultés : tout le monde n’a pas envie de revoir ses pratiques au travail ! 

 

Il faut donc veiller à choisir quelqu’un qui aime aller vers les autres et possède un esprit d’équipe car c’est à lui/elle de motiver ses collaborateurs et les impliquer dans la politique RSE

 

Choisissez une personne engagée et convaincante

Certaines personnes cherchent constamment à donner du sens à leur métier et ont un sens de l’éthique très prononcé : deux qualités indispensables pour soutenir une démarche d’impact .

 

Mais attention, nommer un.e référent.e n’est pas suffisant : pas de RSE sans alignement avec la direction de l’entreprise !

 

Cela nécessite un véritable questionnement global de l’organisation. Il faut avant tout allouer des ressources financières, économiques et surtout du temps.

 

 

 

Choisissez une personne de terrain 

Un.e bon.ne responsable RSE doit être assez polyvalent.e. On touche à de nombreux sujets : du recrutement aux achats responsables en passant par le bien-être au travail et la gestion des déchets.

 

Cela nécessite de vouloir faire avancer les choses et toucher au concret. Il faut être capable de mûrir une stratégie sur le long terme mais aussi rester proactif.ve pour mettre en place des idées. 

 

 

Quelques exemples d'actions que nous mettons en place chez Zei :

 

- L’aménagement du télétravail trois jours par semaine

- L’achat de meubles éco responsables

- La mise en place de bacs de tri sélectif

- La végétalisation des espaces de travail

 

 

Accompagner et soutenir la démarche

Le/la responsable doit être accompagné.e dans sa démarche, au risque de se démotiver rapidement.  Autant choisir directement quelqu’un d’engagé.e mais lucide, capable de comprendre dès le départ où se situe son champ d’actions, ainsi que ses limites. 

 

C’est à vous ensuite de montrer que vous êtes ouverts au changement, même si vous souhaitez une transition progressive. Soyez prêts à mettre en place des actions concrètes dans l’entreprise.



Pour aller plus loin : 


*Sources : Novethic, ISO 26000, Welcome to the Jungle

 

Derniers articles